EN CONFLIT AVEC MACRON LE CHEF D’ETAT-MAJOR DES ARMÉES FRANÇAISES CLAQUE LA PORTE

Le chef d’état-major des armées Pierre de Villiers a présenté sa démission au président de la République ce mercredi matin. Elle fait suite à la polémique sur le budget de l’armée.

A l’issue du conseil de défense ce mercredi matin, le général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées, a présenté à Emmanuel Macron sa démission.Il explique qu’il considère “ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel (il) croit pour garantir la protection de la France et des Français, aujourd’hui et demain, et soutenir les ambitions de notre pays” et avoir “pris ses responsabilités” en remettant sa démission au président, qui l’a récemment vivement recadré après ses critiques sur le budget de l’armée.

“Pas tenable”

En effet, lors d’une audition parlementaire à huis clos le 12 juillet, le général avait critiqué, en des termes très vifs, les économies réclamées par Bercy – 850 millions d’euros pour les armées – dans un contexte de serrage de vis budgétaire global.

Il a tapé du poing sur la table, expliquant que l’armée avait déjà “tout donné” et jugé la situation “pas tenable”. “Je ne vais pas me faire baiser comme cela”, avait ajouté le général de Villiers.

Le chef d’état-major des armées, réputé pour son franc-parler, avait expliqué que, faute de moyens, l’armée française devait régulièrement annuler des opérations après parfois des mois de recherche sur le terrain. Le chef d’état-major avait appelé à une augmentation minimum de 2 milliards d’euros chaque année avec une loi de programmation militaire votée avant le 14 juillet 2018 pour 2019-2025.

“Je suis votre chef”

Mais cette sortie lui avait valu d’être recadré publiquement par le président de la République, à la veille du 14-Juillet. “Je considère pour ma part qu’il n’est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique”, rappelant, avec insistance, “je suis votre chef”.

En poste depuis février 2014, le général Pierre de Villiers, 61 ans, venait d’être prolongé à son poste pour un an, le 30 juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *