A 94 Mugabe défie ses Alliés et l’opposition, en promettant de briguer un autre mandat

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a défié les membres de l’opposition vendredi en promettant qu’il se présenterait pour les prochaines élections. C’était lors d’un rassemblement à Lupane, à environ 600 kilomètres au sud-ouest de Harare, visant à rassembler les jeunes qui le soutiendront lors des élections de l’année prochaine.

C’est le premier discours de Mugabe après son retour de Singapour. Mugabe n’a pas fait cas de son état de santé dans son discours. Il s’est simplement contenter  d’attaquer l’opposition, en affirmant qu’ils n’ont rien à offrir aux Zimbabwéens.

S’adressant aux membres de son partie, La Zanu PF, Mugabe a déclaré :« Je veux dire à ceux d’entre nous qui sont leaders, regardez ce que les jeunes peuvent faire, « Pas de conflit entre eux. Ils sont unis. Tout à fait unis. Ils ne pouvaient pas réaliser cela sans unité. Pas de médisance »

Mugabe, qui dirige le Zimbabwe depuis 1980, aura 94 ans mais ne semble pas être prêt à abandonner la présidence. Mais Jacob Mafume, porte-parole du Parti démocrate populaire (PDP), dirigé par l’ancien ministre des Finances, Tendai Biti, affirme que Mugabe est resté trop longtemps au pouvoir.

« Il n’y a pas de route sans  nids-de-poule au Zimbabwe, il n’y a pas d’eau, il n’y a pas d’électricité », a-t-il affirmé. Le retrait d’argent est un calvaire. Il n’y a pas d’argent, l’économie ne fonctionne pas. Il est un symbole d’échec »

Toutes ces affirmations ne l’ébranlent guère car Mugabe est un homme décidé et fera tout pour atteindre son objectif malgré son état de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *