ECONOMIE/CEDEAO : LE PROJET DE LA MONNAIE UNIQUE PRENDRA FORME EN 2020

0
Les membres de la Commission des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ont  choisi 2020 pour la mise en place de la monnaie unique. Et ce projet prend peu à peu forme.

C’était  à l’occasion de la 52 ème  session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement que cette annonce a été faite.

Réunis à  Abuja le samedi 16 décembre 2017, au  siège de l’institution, les chefs d’Etats et de gouvernement ont « salué les progrès réalisés par l’ensemble des Institutions de la CEDEAO impliquées dans la conduite des activités de la Feuille de route de la monnaie unique », selon un communiqué émanant de la présidence du Burkina Faso.

Le  Président du Burkina, Roch Marc Kabore a pour sa part affirmé que l’année 2020 a été maintenue et la création de cette monnaie se fera progressivement « en considérant que tous les pays qui pourront répondre aux critères de convergence vont commencer à battre la monnaie CEDEAO en attendant que les autres pays puissent se conformer et intégrer le processus de cette monnaie-là », précise le communiqué.

Plusieurs autres sujets tels que  les réformes de l’Institution, la sécurité dans l’espace sous-régional et les implications de l’adhésion du Royaume du Maroc ont été abordés au cours de cette 52è session.

Huit monnaies différentes

Créée en 1975, la CEDEAO regroupe aujourd’hui quinze pays totalisant 300 millions d’habitants qui utilisent des monnaies différentes.

Huit de ces pays regroupant 155 millions d’habitants ont en commun le franc CFA, arrimé à l’euro, et sont rassemblés au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Les économistes sont divisés sur les coûts et les bénéfices du franc CFA, à la fois garant de stabilité mais monnaie trop forte pour des pays aux économies fragiles.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.