Soutenance thèse doctorale : Le Colonel Pape Djigdjam Diop honore la douane avec la mention Très honorable

L’Inspecteur principal des Douanes le Colonel PAPE DJIGDJAM DIOP d’honorer la douane sénégalaise. Ce jeudi 28 Décembre 2018, il a soutenu avec brio une thèse de doctorat à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD 2) sous le thème : «l’influence du droit douanier africain par les normes de l’organisation mondiale des douanes : le cas de la mise en œuvre de la Convention de Kyoto révisée et du cadre SAFE. Essai d’analyse à partir des exemples du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et du Bénin.

Le jury composé des professeurs Demba SY, Moussa ZAKI, Abdou Aziz Daba KEBE et du Docteur Mbaye NDIAYE, après délibération, a décerné la mention Très honorable au colonel PAPE DJIGDJAM DIOP, en présence du Directeur général Oumar Diallo, de ses collègues, de l’ensemble de ses parents et amis.

Cette présente thèse faut-il le rappeler, est la troisième du genre au Sénégal après celles soutenues  avec brio, par d’illustres prédécesseurs : monsieur Malik FAYE, « Le droit positif à l’épreuve du droit douanier : réflexions sur le droit douanier sénégalais » ; monsieur Ndiaga SOUMARE, « Le droit douanier à l’épreuve de la criminalité transnationale organisée dans l’espace de la CEDEAO ».

Dans sa thèse, le Colonel PAPE DJIGDJAM DIOP a essayé d’une part d’appréhender le droit douanier en tant que matière spécifique qui a bien du mal à s’imposer dans nos universités subsahariennes, et d’autre part, de faire une sorte de plaidoyer pour une refondation du droit douanier, qui doit être, un ensemble de règles adaptées aux réalités, facilitant et sécurisant les échanges commerciaux.

Le juriste analyse de manière approfondie dans la première partie de sa thèse l’influence contrastée du droit douanier africain par les normes de la CKR et du Cadre SAFE de l’OMD où deux grandes idées y sont développées. Il s’agit de l’application des normes de la CKR qui entraîne une progression du droit douanier en matière de simplification des procédures douanières et de l’impact limité du Cadre de normes SAFE avec un droit douanier timidement orienté vers la sécurisation et la facilitation des échanges.

La deuxième partie de la thèse comporte une sorte de perspective du droit douanier qui est appelé à être un droit moderne et adapté. Le Colonel PAPE DJIGDJAM DIOP montre en quoi la poursuite des réformes douanières devrait être un impératif car les Etats devraient aussi respecter leurs engagements internationaux même s’ils ne sont pas contraignants. Et en quoi le droit douanier doit être qualitatif.

En tout cas une chose est sûre : le droit douanier est en constante évolution du fait de la prolifération des normes internationales touchant à l’économie, selon le juriste qui pense que ce même droit pourrait bientôt subir davantage l’influence du droit communautaire. Avant de conclure que les administrations douanières devraient jouer un rôle primordial dans le processus d’intégration sous-régionale, régionale et africaine.

Par mediaspost.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *