Élu président de la Guinée Bissau au second tour : Comment le Général Embalo a renversé la tendance ?

0

Parti au second tour de la présidentielle avec un retard de 13 points sur son challenger, le candidat du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap Vert (PAIGC), le Général Umaro Sissoco Embalo a su renverser la tendance.

Dès la proclamation des résultats du premier tour par la Commission nationale électorale (CNE), le candidat du Mouvement pour l’Alternance démocratique (MADEM G15) qui a obtenu 27,65% des suffrages a compris qu’il devait sceller des alliances fortes avec les candidats malheureux. C’est ainsi que les discussions ont été enclenchées avec Nuno Gomes Nabiam, arrivé troisième avec 13% des voix. Des discussions qui ont été concluantes pour l’ancien Premier ministre qui a choisi la capitale sénégalaise pour parapher les termes de l’accord trouvé avec le candidat de AP-PDGB, par ailleurs soutenu par le deuxième parti de l’opposition, le Parti de la rénovation sociale du défunt président Kumba Lala.

Ce gros poisson dans son escarcelle, Umaro Sissoco Embalo ne s’en arrête pas là. Il réussit à enrôler l’ancien Premier ministre Carlos Gomes Junior dit Cadogo qui a obtenu 2% à l’issue de la première manche. Le président sortant qui avait une revanche à prendre sur Domingos Simoes Pereira avec qui il est en conflit depuis 2015, décide de verser ses 12% dans le panier de celui que ses partisans appellent affectueusement “Général”.

Ainsi, avec le soutien de ces trois gros calibres, Embalo était sûr d’avoir comblé le gap ou mieux, de prendre le dessus sur son adversaire. Il ne restait plus qu’aux électeurs qui ont voté pour ces trois ténors, qui représentent 27% des votants au premier tour, de respecter la consigne de leurs leaders. Ce qui, vraisemblablement a été fait puisqu’Embalo a été déclaré vainqueur du second tour avec 53,55 % des voix.

Dakaractu

Leave A Reply

Your email address will not be published.