BRAS DE FER AVEC LA DIRECTION : LE CESTI EN GRÈVE

0

Suite et pas fin dans le combat opposant le Syndicat autonome des enseignants du supérieur section Cesti et la Directrice générale, Cousso Traoré Sall. À compter de ce lundi, 20 janvier 2020, les enseignants observent 72 heures de grève renouvelables. « Cette décision est arrêtée par l’assemblée générale de la section qui s’est tenue le vendredi 17 janvier 2020, en réponse au silence observé par les autorités rectorales à propos de l’affaire des attestations décernées de façon illégale à 52 journalistes béninois par Cousson Traoré, en violation du décret n° 2010-706 du 10 juin 2010 portant organisation et fonctionnement du CESTI. L’histoire retiendra qu’elle est la première directrice des annales du CESTI à se livrer à un tel acte », relève un communiqué du Cesti reçu à emedia.sn.

Le document souligne que : « La section SAES-CESTI procédera à l’arrêt des activités pédagogiques (formations initiale et continue) et au boycott des examens du Master et des jurys de soutenance des mémoires. »

Le syndicat des enseignants du Cesti demande l’annulation pure et simple des attestations délivrées par Cousso Traoré Sall aux 52 stagiaires béninois.

Dans leur combat contre Cousson Traoré, le secrétaire général du Saes/ Cesti, Moumini Camara a été reconnu coupable du délit de diffamation. Il a écopé d’une peine de 6 mois de prison avec sursis par le juge de la troisième chambre du tribunal correctionnel de Dakar. Le Saes/ Cesti a interjeté appel.

e-media

Leave A Reply

Your email address will not be published.