Production et santé animale: Plus de 110 milliards du budget de 2021 alloués à ces secteurs

1

Les députés ont voté, ce jeudi, le budget du ministère de l’élevage et des productions animales. Pour l’exercice 2021,  une enveloppe importante a été allouée aux programmes dédiés aux Productions animales. Axé sur la modernisation, l’intensification des productions animales et la sécurisation de l’élevage, les crédits destinés à ce programmes, pour, sont évalués à 110. 597. 432. 383 FCFA en autorisations d’engagement et à 22. 418. 440. 258 FCFA en crédits de paiement. Ensuite vient les Programmes dédié à la santé animale et Santé publique vétérinaire. Ceux-ci  vont bénéficier pour l’année 2021, d’une enveloppe  de  1. 292. 396. 779 FCFA en autorisations d’engagement et en crédits de paiement.  Ce programme est axé sur la protection zoo sanitaire et la sécurité sanitaire des denrées d’origine animale. Les programmes de pilotage, coordination et Gestion administrative  et ceux  dédiés  à la  Mise en marché des produits animaux ferme la marge avec respectivement une enveloppe à 3. 006. 852. 345 FCFA en autorisations d’engagement et en crédits de paiement et  un montant arrêté à la somme de  386. 926. 077 FCFA en autorisations d’engagement et en crédits de paiement. Parallèlement à ce budget,  le ministre a annoncé aux députés qu’il est prévu une enveloppe de  386. 000. 000FCFA pour la mise en œuvre du Programme « mise en marché des produits animaux ». Selon le ministre, ce programme est divisé en trois projets. Il s’agit du projet de réhabilitation des abattoirs pour un montant de 227 millions FCFA, du projet de développement de l’apiculture évalué à 52. 500. 000 FCFA, et enfin  du projet de l’amélioration des cuirs et peaux estimé à 46. 700. 000 FCFA. A cela, s’ajoute une enveloppe de 48.000.000.FCFA alloué au Programme d’Appui au Développement de l’Apiculture (PADA).  Sur ce point  « les Commissaires ont trouvé peu ambitieux le budget de  alloué au PADA ». Ainsi, ils ont fait plaidoyer  auprès des élus pour que des efforts soient consentis, au plan financier, pour développer la filière apicole qui est importante, en raison du rôle qu’elle joue sur le plan économique et sa contribution utile à la nutrition de la population.

 Au terme des débats, les députés ont voté le budget dudit ministère. Il est arreté à la somme de 115. 283. 607. 584 FCFA en autorisations d’engagement et à 27. 104. 615. 459 FCFA en crédits de paiement. Ce budget qui a enregistré une augmentation de l’ordre de 5% soit plus de 1. 294. 000. 000 FCFA est  articulé autour de 4 programmes.

M. Camara

1 commentaire
  1. Emery Hanhan dit

    Yeah bookmaking this wasn’t a speculative conclusion outstanding post! .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.