Destruction de check-points et de champs de chanvre au Sud : L’armée fait une razzia sur l’économie criminelle

0

L’armée sénégalaise intensifie ses opérations de sécurisation au sud du pays. En plus du démantèlement de bases rebelles, les éléments de la zone militaire n°5 ont fait une razzia sur l’économie criminelle, lors d’une opération de sécurisation, les 20 et 21 avril derniers, dans les arrondissements de Diouloulou et de Sindian.

L’objectif premier de cette offensive, souligne la Dirpa, était de «lutter contre les trafics illicites (chanvre indien, coupe de bois, charbonnage) menés principalement par les bandes armées, en complicité avec certaines populations locales et des ressortissants étrangers».

Une opération fructueuse, puisqu’elle a permis de démanteler plusieurs check-points illégaux établis par les bandes armées, de connivence avec les trafiquants, dans les localités de Mangone, Boussonor et Balonguir, le 20 avril dernier.

Echanges de tirs à Néma Djinaré

Des opérations qui se sont poursuivies le 21 avril, entre 12 h et 14 h 30, informe un communiqué de la Dirpa qui indique que «les unités ont investi et détruit trois vastes champs de chanvre indien en maturation, au sud-ouest de Néma Djinaré».

Mais là-bas, une résistance a été notée. «Nos éléments ont été pris à partie par des individus armés qui assuraient le gardiennage de ces champs de chanvre indien. Il s’est ensuivi un échange de coups de feu qui a contraint les malfaiteurs à battre en retraite vers l’Est», soulignent les forces armées sénégalaises.

Jusqu’ici, le bilan, côté ennemi, après ces échanges de tirs, reste «indéterminé». Cependant, les éléments de l’armée n’ont subi aucun dommage. Une découverte de point de collecte de bois de chauffe a aussi été faite au sud de Tambouye où un nombre significatif de moyens utilisés dans le trafic de bois et portant une immatriculation étrangère a été neutralisé.

Auparavant, le 17 avril dernier, une quantité importante de chanvre indien a été saisie et détruite au nord de Sindian.

Dans le cadre de sa mission de sécurisation dans le Sud, l’armée a décidé de mettre un accent particulier sur les trafics illicites.

sene web

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.