Club de jeunes filles : 50 mariages cassés

0

Au Sénégal, les clubs de jeunes filles lutte efficacement contre les mariages et les grossesses précoces. D’ailleurs, 50 mariages ont été cassés grâce à ces clubs de jeunes filles dans deux centres conseil pour adolescents (Cca).

L’information est donnée par Coura Gaam Diouf, coordonnatrice projet promotion des jeunes (Ppj).

« Tous les membres des clubs ont respecté avec brio l’engagement pris qui est de ne pas tomber enceinte. Les filles sont formées en autonomisation et elles font le tour de leur terroir pour sensibiliser et former en retour des femmes dans des activités génératrices de revenus. Des membres des clubs de jeunes filles sont d’ailleurs invités au conseil municipal ».

C’était au cours d’un atelier de révision et d’élaboration de supports promotionnels adaptés à la cible des Cca/Esj/Bca en lien avec le new Deal.

Les adolescents et jeunes restent encore confrontés aux défis de l’accès aux services et à l’information sur la santé sexuelle et reproductive, adaptés à leurs besoins. Aussi avec les nouvelles technologies, il est important de réadapter les outils pour accompagner les jeunes.

En effet, le mariage des filles mineures reste une pratique très ancrée au sein de la société. Aujourd’hui, c’est près 300 clubs de jeunes filles établis dans 12 départements qui ont été installés. Ces clubs ont permis l’enrôlement de 12.125 jeunes filles. Ces militantes portent le combat et la voix des filles à travers le Sénégal. Les clubs mènent des actions de prévention et de sensibilisation qui consistent à préserver les jeunes afin qu’elles ne soient pas données en mariage et éviter les mariages précoces.

seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.