Justice climatique : LSD outille son staff et les femmes transformatrices de poisson de Bargny

0

Lumière Synergie pour le Développement (LSD) qui a initié une série d’ateliers sur la Justice Climatique depuis le 02 mai a organisé pour les femmes transformatrices de poissons de Bargny et son staff un deuxième atelier les 18 et 19 juin 2021 à Dakar.

Pendant deux jours, les connaissances des femmes transformatrices et de son staff ont été améliorées sur les changements climatiques et sur les concepts de justice climatique et ses enjeux politiques.

Au sortir de cet atelier, LSD et les femmes transformatrices de poissions  sont revenus sur les effets du changement climatique au niveau de  Bargny.

Pour le porte-parole des femmes transformatrices de poisson Ndèye Yacine Dieng , « Bargny est très vulnérable au changement climatique et à l’érosion côtière. Et avec l’installation de la centrale à charbon, les problèmes sont devenus plus complexes. Aujourd’hui, nous n’avons plus d’espace pour mener nos activités. Et avec la pollution, les ressources maritimes sont de plus en plus rares’’. C’est la raison pour laquelle, poursuit-elle,  «nous demandons la délocalisation de la centrale et que les terres (29 hectares) qui nous ont été spoliées sans consentement, ni dédommagements, nous reviennent. Nous sommes même prêtes à les racheter», soutient Ndèye Yacine Dieng.

Abondant dans le même sens,  la vice-présidente de LSD, Aby Dia, confirme  que ‘’la centrale à charbon de Bargny est en phase de liquidation judiciaire  et que les femmes transformatrices de poisson sont plus légitimes pour que ces terres leur reviennent’’.

Aby Dia a aussi rappelé l’importance de former et d’outiller ces femmes transformatrices de poisson pour qu’elles puissent porter le plaidoyer sur la justice climatique.

Par mediaspost.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.