Grande coalition de l’opposition: Après le PDS et Bok Guis guis, l’UPS se démarque et dénonce

0

L’union des Panafricanistes Sénégalais (UPS) « réunie au nom de la coalition (JEUNES MAIRES, FIPPU ALTERNATIVE CITOYENNE AFRICAINE F.A.C) informe l’opinion publique qu’il ne reconnait pas la coalition dénommé « Yéwi askan wii » comme étant la coalition de l’opposition.

 

Le lancement de la coalition « Yéwi askan wii » par une frange de l’opposition, continue de diviser les différents partis de l’opposition. Après le PDS et Bok Guis Guis qui ont marqué leur désaccord, c’est autour de l’Union des Panafricanistes Sénégalais UPS de se démarquer d’une telle initiative.

Dans son communiqué rendu public ce vendredi 3 septembre, les leaders de l’Union des Panafricanistes Sénégalais ont déclaré qu’il n’appartient à personne d’organiser unilatéralement une cérémonie de signature de formation d’une quelconque supposée grande coalition de l’opposition, d’en choisir l’heure, le lieu, le contenu et les participants et de ne les en informer.

 

Pour les membres de l’UPS, il est inconcevable de former une coalition dite de l’opposition sans convier toutes les parties prenantes à savoir les membres de l’opposition dont leur Union fait partie. La bonne démarche, selon les leaders de l’Ups, devrait consister à réunir les parties prenantes pour discuter sur les objectifs de la coalition, la manière de procéder, l’organisation du travail en vue de construire des consensus et des accords solides et de les contenir dans un texte à soumettre à la signature, avant de convoquer une conférence de presse. Ce qui n’a pas été le cas selon l’UPS qui rappelle que les enjeux de l’heure sont « d’identifier le procédé par lequel on peut battre les candidats de la majorité afin d’installer de nouvelles équipes jeunes à la tête des collectivités territoriales, d’engager avec méthode les changements attendus par les populations pour réduire leurs souffrances et montrer clairement à Macky Sall et complices la voie vers la sortie. » 

 

Ainsi donc les membres du CRD et de la Coalition de l’UPS affirment qu’ils poursuivront leur contribution pour rassembler le maximum de forces pour une large coalition électorale composées de préférence de jeunes dans le dialogue, le respect mutuel et le souci constant de relever les défis auxquels le pays fait face.

 

 Fatoumata Kiné Niang

Stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.